Présentation

Comment les journaux traduisent-ils les réalités financières pour le grand public? C’est la question que pose l’Observatoire du discours financier en traduction (Odft). Par traduire on entend le processus de médiation culturelle et de vulgarisation que les journalistes engagent pour expliquer au lecteur non initié et faire passer les complexités du monde de la finance. On vit à l’ère financière. La nouvelle matière première du pays, c’est la dette, et elle fait travailler beaucoup de monde. C’est en fait le moteur du néolibéralisme, cet autre mot qu’on entend partout et que l’Odft s’est donné la tâche d’étudier. Toute idéologie fabrique son discours; aussi, la question se pose : comment la presse participe-t-elle à renforcer le discours de l’idéologie dominante qu’est le néolibéralisme? Le blogue se consacre surtout à la veille journalistique et se fait au fil des mots forts qui surgissent dans les pages financières de journaux généralistes parus depuis 2001 au Canada. Si les mots de la finance vous occupent ou vous préoccupent, il est certain que le blogue vous intéressera. 

Pier-Pascale Boulanger
Écrit par Eva Renaud, Université Concordia, Montréal
 
Pier-Pascale Boulanger
Écrit par Marie-Eve McNicoll, étudiante à la maîtrise professionnelle en traduction, Université Concordia, Montréal
 
Pier-Pascale Boulanger
Écrit par Marie-Eve McNicoll, étudiante à la maîtrise professionnelle en traduction, Université Concordia, Montréal
 
Complexe Desjardins - Mtl
Chantal Gagnon

Marketing oblige, Desjardins tente d’attirer la clientèle des jeunes francophones et anglophones du Québec à faire affaire avec elle.

Esmaeil Kalantari

One of the pioneering works in the study of news from a discursive perspective is Teun A. van Dijk’s (1988) News as Discourse.